mardi 10 avril 2018

Lectures Mars 2018




Le mois de mars est passé à tout allure. Pas mal de travail, des week-ends bien remplis, de la fatigue donc pas beaucoup de lecture (pas facile d'avancer dans son livre quand on pique vite du nez !) mais de bons souvenirs de lecture.


No et moi - Delphine De Vigan
Encore un livre piqué à ma fille qui ne l'a pas lu ...
Au passage, on a avancé depuis le dernier mois avec elle. Elle consent maintenant à laisser son mobile au salon le soir en allant se coucher. Elle a compris que cela empiétait sur son sommeil et ses loisirs. Elle lit ou dessine dans son lit à la place, apprécie ces moments et s'endort plus tôt. Je suis ravie !  C'était finalement bien plus facile que je ne m'y attendais. Pourvu que ça dure !
Pour en revenir au livre en question, il s'agit du récit de Lou, lycéenne surdouée, toujours un peu en décalage par rapport aux autres et au monde,  qui se lie d'amitié avec No, jeune SDF, blessée dans son coeur et dans sa tête et qui survit de plus en plus difficilement dans la rue. Elle s'entraident, s'apportent ce qui leur manque chacune, grandissent, se confrontent aux dures réalités de la vie. C'est un roman humain et émouvant, une très belle histoire, un livre qui marque.
Le Livre de Poche - 256 pages.


Le parfum - Patrick Süskind

Retour sur un livre lu au lycée en classe d'allemand, que je me souvenais avoir beaucoup aimé mais dont les souvenirs étaient un peu lointains. J'ai adoré une deuxième fois ! Le livre se déroule au XVIIIème siècle et conte l'histoire de Jean-Baptiste Grenouille, doté d'un odorat hors du commun mais malheureusement dépourvu d'humanité. C'est bien écrit, les descriptions sont splendides, l'histoire ne ressemble à aucune autre, le déroulement est bien mené et c'est le seul roman que je connaisse où tout est basé sur l'odorat et les parfums. Vraiment génial.
Fayard - 366 pages.


Demain les chats - Bernard Werber
 
Bernard Werber m'intrigue toujours et je reviens régulièrement à ces livres même si je suis souvent déçue. Le souvenir de son ouvrage Les fourmis, que j'avais adoré adolescente, reste gravé en moi.
Dans celui-ci, Pythagore, un chat de laboratoire équipé d'un lecteur USB lui permettant de se connecter à Internet et de connaître le monde des humains, instruit Bastet, une jeune chatte de compagnie. On voit l'humanité à travers leurs yeux, toute son incohérence et sa violence, Je suis toujours aussi partagée, j'aime beaucoup l'idée de départ du livre mais je coince sur le style, certains aspects du déroulement de l'histoire et la fin que je trouve expédiée.
Le Livre de Poche - 352 pages.

Docteur Fourrure - Sylvain Balteau



Lectrice du blog Boules de Fourrure depuis de nombreuses années, j'avais envie de lire le livre du même auteur.
J'y ai retrouvé tout ce que j'aime dans son blog, les récits de sa vie de vétérinaire souvent bouleversants, son amour des animaux et son humanité, sa prose et ses descriptions sans faux-semblant, son humour. Le format sous forme de nouvelles est agréable, c'est un livre qui se lit facilement et qui m'a apporté beaucoup de plaisir.
Les Arènes - 245 pages.

Et vous, des lectures ? Avez-vous découvert de beaux univers à travers les livres ?

2 commentaires:

  1. J'ai lu "le parfum "après avoir vu le film, je l'ai beaucoup aimé, et ça m'a permis de voir que le film était fidèle au livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film mais je l'imagine assez gore vu l'histoire !
      J'aime bien aussi lire les livres des films vus mais en principe je préfère lire le livre avant de voir le film pour garder mon idée des personnages durant la lecture :)

      Supprimer

Vous aimerez peut-être